Samedi 28 novembre 2015 #EnMémoire

InstagramCapture_36082aca-a919-4017-893f-38237def435c

J’ai été complètement chamboulée par la visite des camps d’Auschwitz et de Birkenau. Et parce qu’il est parfois difficile de mettre en mots ce qui nous bouleverse, j’ai envie de partager cet extrait d’Une Vie de Simone Veil, parce qu’il évoque si bien la rage de l’être humain pour exister dans cet enfer qui vouait les êtres à la déshumanisation :

« Nous avons marché avec les autres femmes, celles de la «bonne file», jusqu’à un bâtiment éloigné, en béton, muni d’une seule fenêtre, où nous attendaient les «kapos»; des brutes, même si c’étaient des déportées comme nous, et pas des SS. (…) Nous avons tout donné, bijoux, montres, alliances. Avec nous se trouvait une amie de Nice arrêtée le même jour que moi. Elle conservait sur elle un petit flacon de parfum de Lanvin. Elle m’a dit: «On va nous le prendre. Mais moi je ne veux pas le donner, mon parfum.» Alors, à trois ou quatre filles, nous nous sommes aspergées de parfum; notre dernier geste d’adolescentes coquettes. (…)  »

InstagramCapture_33346f78-7751-4332-ab66-347fbdae4848

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s