Mind maps ?

Mind map, carte heuristique, carte mentale, topogramme,… la terminologie pour désigner ce procédé de prise de notes est assez vaste. Je ne vais pas vous faire un cours, si le sujet vous intéresse, je vous conseille vivement de lire les ouvrages de Tony Buzan (le ponte du mind mapping) ou encore ce sympathique petit livre que j’ai dévoré cet été, La Pédagogie positive : Audrey Akoun et Isabelle Pailleau y abordent les mind maps avec beaucoup d’humour et de bienveillance.

InstagramCapture_be4d2bda-e1db-4255-82b7-8c9485f568e6

Pour faire simple, il n’y a pas d’âge pour réaliser une mind map. Ni de domaine. Que ce soit dans le cadre de ses études, de son travail, de l’organisation de son temps ou en développement personnel, le mind mapping a l’avantage d’en référer à la fois aux deux hémisphères de notre cerveau, de s’adresser à tous les types de mémoires, de faire appel à notre créativité. Demandez à un groupe de personnes de réaliser une mind map sur un sujet, vous n’en aurez aucune identique.

Le principe ? Un sujet central dont partent un ensemble de branches, desquelles partent un ensemble de sous-branches. Une mind map donne un aperçu visuel et global d’un sujet.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s