The story behind the poster #LIBER2017

Il y a deux mois, Cécile Swiatek et Nathalie Clot (responsables des commissions Pédagogie et documentation et Métiers et compétences de l’ADBU) m’ont proposé de réaliser un poster pour l’ADBU afin de relayer les actions menées par les BU autour de la transformation numérique de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Présenté au congrès de LIBER à Patras en Grèce (où il a gagné un prix, yeay, merci #liber2017!), il va bientôt partir en Pologne au congrès de l’IFLA.

Pendant quelques semaines j’ai donc « redécoré » l’entrée de mon appartement 😉 et quand Cécile m’a demandé d’évaluer le temps que j’y avais passé, je dirais que j’ai globalement passé entre 70 et 80 heures tout compris sur ce poster. Un beau challenge !

La préparation

20170625_104643

  • entretiens avec Cécile Swiatek pour définir les grandes lignes du poster (et éviter de raconter des bêtises)
  • lecture et prise de notes : référentiel du CNNum, padlet, texte soumis à LIBER et à l’IFLA. Ces documents étant extrêmement bien faits, j’y ai trouvé toutes mes idées principales
  • choix de 3 grandes étapes : 1/ contexte, 2/ atelier de décembre, 3/ et après ? et de poser les questions « à la façon d’une recherche documentaire » : quoi, qui, quand, où, pourquoi, comment, combien
  • mapping d’idées (en français)
  • trame au crayon papier sur mon brouillon (90 cm de large sur 1 mètre 40 de haut)
  • traduction de ces idées en anglais sur des post-its et répartition des post-its sur ma trame (Linguee et Wordreference, mes meilleurs amis, I love you guys!). Principe de une idée par post-it

20170623_191948

La version définitive

20170701_103733 20170701_125630

  • j’ai essayé de porter une attention particulière aux erreurs que j’avais pu commettre lors de mon premier grand format : celui-ci est certes loin d’être parfait mais je me suis quand même grandement améliorée (heureusement me direz-vous…)
  • choix des couleurs : bleu et jaune (couleurs de l’Europe et donc de LIBER), hormis pour le logo de l’ADBU
  • choix des polices : distinctes pour la bannière / les 3 étapes / les grandes questions : why, who,… puis écriture simple en capitales et police « bold » pour certains mots-clefs afin de les mettre en valeur
  • j’ai tracé l’ensemble du visuel au crayon papier avant d’attaquer avec mes feutres (Pentel touch pour l’écriture et les pictos, Neuland, Tombow pour le reste)

20170701_151146

 

 

Et le voilà parti comme un grand garçon pour de grandes aventures en Europe… Merci Cécile de l’avoir aussi bien défendu à Patras !

Pour aller plus loin :

Article sur sup-numerique.gouv.fr

 

 

Publicités

Une réflexion sur “The story behind the poster #LIBER2017

  1. 80 heures ! En même temps je ne suis pas vraiment étonnée, vu la qualité du résultat 🙂 J’ai aussi l’impression que tu as progressé depuis ton premier poster. Le choix des couleurs et la méthode « à la façon d’une recherche documentaire » fonctionne vraiment bien.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s